638503-Comportement et croissance de merisiers en moyenne altitude

Dernière mise à jour :

LA FORET DE LA MONTMARIE

OLLIERGUES – PUY DE DOME

HISTORIQUE DE LA FORET

C’est en 1871, que Robert De Nervo, fondateur de la compagnie de Chemin de Fer du PLM, achète une propriété de 40 ha afin de s’établir dans les Monts du Forez et d’y construire un château.

Le Château est achevé en 1876, par la suite, le propriétaire mène une politique d’acquisition des parcelles agricoles riveraines jusqu’en 1913, date de son décès.

Sa veuve puis son fils Jean, poursuivent son œuvre jusqu’au début des années 1920 où le domaine est alors constitué d’environ 115 ha de terres agricoles et de 15 ha de plantations d’épicéas , mélèzes, et pins sylvestres installées en 1883.

Les parcelles agricoles sont louées à 7 familles d’agriculteurs réparties dans les villages de Badau, La Pause, Lair, Le Moulin des Faures et La Montmarie.

En 1930, la ferme de Badau est abandonnée ce qui se traduit par le boisement de quelques parcelles dont certaines subsistent toujours(P42), jusqu’à l’arrivée d’un nouveau fermier en 1931.

Les premiers boisements d’envergures sont réalisés en 1942-1943 sur les terres du Moulin des Faures, il s’agit pour l’essentiel de plantations d’Epicéas. A la même époque, la ferme de Lair et 13 ha de terres sont vendus, ils abritent aujourd’hui le centre de vacances du quotidien « La Voix du Nord ».

La modernisation de l’agriculture et un exode rural intense entre 1945 et 1952 entraînent le boisement d’une importante partie du Domaine (30 ha environ) sous la conduite de François De Nervo.

Les sols superficiels ou exposés au Sud, sont boisés en Pins sylvestres, les meilleurs terrains en Douglas ou Epicéas, certaines parcelles sont plantées en mélange ligne par ligne (Mélèze du Japon, Douglas, Pin sylvestre, Epicéa commun).

A partir de 1970 il n’y a plus d’agriculteurs à la Montmarie, les dernières parcelles agricoles sont boisées en 1985.

Les 6 et 7 Novembre 1982 une violente tempête s’abat sur l’Auvergne, le Domaine est particulièrement affecté par cet événement climatique exceptionnel puisque 10 ha de futaies sont totalement détruits et 25 ha présentent des dégâts de chablis.

François de Nervo décède en 1977, sa succession vend, en octobre 1982, la propriété boisée (104 ha) à la Caisse Régionale d’Assurances Mutuelles Agricoles du Puy de Dôme, le Château et ses abords à un particulier.

CONDITIONS DE STATION

. Altitude : 460 à 630 m

. Pluviométrie : 950 mm/an

. Températures : moyenne annuelle 9,1°C

moyenne du mois de janvier 1,4°C

moyenne du mois de juillet 17,3°C

. Indice d’aridité de DE MARTONNE : 50

. Expositions principales : Est, Sud, Ouest

. Géologie : Granites donnant naissance à des arènes.

. Sols : Sols bruns acides à texture sablo-limoneuse, réserve utile en eau et niveau trophique faible.

AMENAGEMENT DE LA FORET

La forêt est soumise au plan simple de gestion (PSG).

Le PSG a été renouvelé et agréé par le CRPF Auvergne en mars 1998,, il expire le 31 décembre 2007.

Le massif est divisé en 11 parcelles forestières, elles mêmes divisées en sous-parcelles au nombre de 82 au total.

Les parcelles et sous-parcelles sont matérialisées et numérotées sur le terrain.

Cette propriété à vocation initialement agricole a fait l’objet de reboisements, à partir des années 1930, sur les parcelles abandonnées par l’agriculture.

Les derniers boisements ont eu lieu au milieu des années 1980, de ce fait l’on trouve toutes les classes d’âges de 1 à 60 ans sur l’ensemble de la propriété.

Les parcelles les plus âgées (prévues en coupe à blanc durant la durée d’application du PSG) sont souvent constituées par des résineux en mélange (mélèzes-épicéa, épicéa-douglas, épicéa-pin,…).

Les essences les plus représentées sont par ordre décroissant d’importance : épicéa commun, douglas, mélèzes, sapins (pectiné, nordmann, de Vancouver), pin sylvestre, feuillus précieux.

Actuellement les reboisements sont réalisés principalement avec le douglas, essence de bonne venue à la Montmarie.

Les directives de gestion définies dans le PSG sont les suivantes :

– Récolte des peuplements mûrs et sans avenir.

– Amélioration par des coupes et travaux des autres peuplements.

La gestion est assurée par la Coopérative Forestière « LIVRAFOR ».

De nombreuses placettes expérimentales (contrôle de production, sylviculture des feuillus, introduction d’essences exotiques, techniques sylvicoles,…) ont été mises en place, à partir de la fin des années 1970 par le CRPF Auvergne et le CETEF du Puy de Dôme en liaison avec l’Institut pour le Développement Forestier.

La forêt est régulièrement présentée à de nombreux visiteurs (groupes de sylviculteurs, écoles forestières, voyages d’études, …)

PROGRAMME DES TRAVAUX A REALISER DANS LES PARCELLES DE DOUGLAS TRAITEES EN FUTAIE RESINEUSE

AGE DU PEUPLEMENT TRAVAUX
0 Plantation Traitement hylobe
1 Regarnis – Dégagements
3 Dégagements
5 Dégagements
14 – 20 Eclaircie*
20 – 26 Coupe d’amélioration
26 – 34 Coupe d’amélioration
34 – 42 Coupe d’amélioration ou rase
42 – 50 Coupe rase

* certaines parcelles ont fait ou feront l’objet d’un élagage des plus belles tiges à 5,50 m – 6 m.

L’objectif est d’obtenir des arbres de 1,5 m3 à 2 m3 de qualité en 35 à 50 ans selon les stations

CRPF AUVERGNE-IDF-CETEF DU PUY DE DOME

DISPOSITIF EXPERIMENTAL DE MERISIERS

DOMAINE FORESTIER DE LA MONTMARIE

OLLIERGUES (PUY-DE-DOME)

MAITRES D’OEUVRE

Elaboration du protocole, mise en place et suivi de l’expérimentation:

Institut pour le Développement Forestier

CRPF Auvergne- CETEF du Puy de Dôme

OBJECTIF DU DISPOSITIF

Comportement et croissance de merisiers en moyenne altitude.

DATE D’INSTALLATION

Printemps 1985.

CONDITIONS DE STATION

Altitude : 600 m

Exposition : Ouest

Pluviométrie : 950 mm/an

Température moyenne annuelle : 9,1°C

Nature de la roche mère : Granite

Type de sol : sol brun acide

Texture : sableuse

pH : acide

Milieu végétal préexistant : prairie.

DESCRIPTION DES TRAVAUX PREPARATOIRES

Eclatement de la couverture herbacée par un passage rapide au rotavator.

Labour en plein à la charrue à soc.

Hersage.

Coût des travaux préparatoires (1985) : 1 600 F TTC/ha.

DESCRIPTION DU DISPOSITIF EXPERIMENTAL

Origine des plants

Les plants sont issus de merisiers adultes, sélectionnés d’après des critères de FORME/QUALITE (bille de tranche ébénisterie) et de VIGUEUR.

Trois origines provenant de RECOLTE DE GRAINES :

– Normandie (Blanc)

– Moselle (Bleu-Rouge)

– Meurthe et Moselle (Bleu)

Une origine issue de MULTIPLICATION VEGETATIVE :

– PIERVAL (Rouge, ex clone INRA N° 108) .

– Indre et Loire

– 120 m d’altitude

– pH supérieur à 7.

– sol probablement carbonaté.

Densité de plantation 555 tiges/ha (6m X 3m)

Plants 1 + 0. Taille 40/80

Les différentes origines sont installées par séquences de 8 plants (5 répétitions).

DESCRIPTION DES TRAVAUX MIS EN OEUVRE DEPUIS L’ORIGINE

PRINTEMPS 1985

Piquetage (1 homme/jour)

Plantation en potets (2 hommes/jour)

Prix des plants (F 1985, hors taxes)

– Normandie: 2.60 F l’unité

– Moselle: 2.60 F l’unité

– Meurthe et Moselle: 3 F l’unité

– Pierval: 10.50 F l’unité

JUIN 1985:Traitement contre les pucerons à la deltaméthrine (200 F TTC)

PRINTEMPS-ETE 1985 : 2 fauchages manuels sur les lignes de plantation.

(1 homme/jour)

HIVER 1985-1986 :

Mise en place de protections contre les dégâts de chevreuils :

– manchons « SPIRAL » pour les arbres suffisamment rigides.

– protections type « NORTENE » en grillage plastique noir de 1,20 m.

Coûts 1985 (TTC) :

– Manchons « Spiral » : 3,40 F l’unité

– NORTENE :

 Manchon à mailles hexagonales : 1,20 m – diamètre 20 cm = 4,27 F   l’unité

. Manchon à mailles hexagonales : 1,20 m – diamètre 30 cm = 5,69 F   l’unité

. Rouleau de 50 m, maille rectangulaire : 475 F (70 protections environ à 6,80 F l’unité)

. Tuteur bambou 12/14 : 1,07 F l’unité.

Prix de revient installé (fourniture + pose, 1985) :

– Manchons type « NORTENE » 8 F à 10 F TTC

– Manchons « SPIRAL » 5 F TTC.

1986 :-Fauchage manuel sur la ligne (1 homme/jour)

-Juin et Juillet: Traitements contre les pucerons à la deltaméthrine (400 F TTC)

– Gyrobroyage entre les lignes (300 F TTC)

1987 :* Traitement chimique autour du plant en mars.

* 12 g par plant de FYDULAN (Dalapon + Dichlobényl en granulés)

Coût (TTC, 1987) : Application 2 heures

FYDULAN 45,72 F/kg soit 0,55 F/plant.

* Gyrobroyages entre les lignes de plantation en juin et août (600 F TTC)

* Traitement contre les pucerons à la deltaméthrine (200 F)

* Taille de formation à la mi-juillet (3 heures).

1988 : * Traitement chimique en mai autour du plant.

6 l/ha traité de ROUNDUP (glyphosate)

Application en traitement dirigé au pulvérisateur à dos HARDY RY 15 (contenance 15 litres) avec buse miroir.

Coût (TTC, 1988) : Application 4 heures

ROUNDUP 150 F/litre soit 0,30 F par plant.

* Gyrobroyage entre les lignes (300 F).

1989 : * Gyrobroyage entre les lignes.

1990 : * Gyrobroyage entre les lignes.

1991 : * Gyrobroyage entre les lignes.

1992 : * Tailles de formation et élagage (8 heures).

1993 : * Décembre, tailles de formation et élagage (20 heures).

1995 : * Juillet, tailles et élagages (12 heures).

1996 : * Juillet, tailles et élagages (12 heures).

1997 : * Juillet, tailles et élagages (12 heures).

Dépose des protections (4 heures) à poursuivre en 1998 (4 heures?).

1998, 1999 et 2000 : pas de travaux sylvicoles

RESULTATS

( Fin 1996, 12 ans de plantation)

Densité initiale: 555 tiges/ha

Densité actuelle: 513 tiges/ha

(Mortalité: 7.5%)



ORIGINES
Données dendrométriques concernant l’arbre moyen (arbre de surface terrière moyenne) Données dendrométriques concernant l’arbre dominant(arbre de hauteur dominante) Surface terrière Facteur d’élance-ment

Circonfé-rence en cm Hauteur en m Accroi- ssement moyen sur la hauteur en m/an Accroi- ssement moyen sur la circonfé-rence en cm/an Circonfé-rence en cm Hauteur en m en m²/ha (H/D)

Pierval

40.4

8.82

0.68

4.4

55

11.13

6.9

71

Moselle

27.5

6.93

0.53

2.8

45.8

10.02

3.2

90

Meurthe et Moselle

28.1

7.10

0.55.

2.8

42.6

9.97

3.1

90

Normandie

30.2

7.83

0.60

3

46.4

10.85

3.5

92

Vous aimerez aussi...